Bonsoir à toutes et à tous !

Ce soir, comme promis, voici l’essai « rapide » de l’Audi A3 5 portes.

DSC03308L’Audi A3, c’est la compacte premium du constructeur aux anneaux. Ici, nous avons droit à sa version Sportback qui signifie tout simplement 5 portes. Elle est équipée du nouveau moteur 2.0 150ch TDI et de la finition Ambition qui bénéficie notamment du châssis sport et du sélecteur de conduite, baptisé « Drive Select ». Par rapport à l’ancienne génération, le style évolue mais demeure discret. Notons l’arrivée de la calandre « Single frame » et d’optiques et feux arrières plus acérés. Avec ses 4,31m de longs, 1,78m de large et 1,42m de haut, la berline évolue au niveau de son empattement en gagnant 58 mm et perd au passage 90 kilos.

DSC03310

À l’arrière, l’habitabilité est bonne et demeure dans la bonne moyenne de la catégorie. En revanche, le tunnel de transmission condamne fortement la place centrale.

DSC03314

À l’avant maintenant, nous découvrons une nouvelle planche de bord, avec un qualité d’assemblage et des matériaux qui frôle la perfection ! Chrome, cuir, alu et plastiques moussés se côtoient!

DSC03335

Principale nouveauté de cette nouvelle A3, son nouveau système MMI, qui nous permet désormais une reconnaissance et saisie tactile sur sa partie supérieure. La bague, elle, nous permet une sélection précises des différents menus sur le nouvel écran couleur escamotable.

DSC03321

Parlons maintenant du coffre et découvrons un volume de chargement oscillant de 380 à 1 220 l soit 10 litres de plus que l’ancienne génération.

DSC03311

Sur la route maintenant, le nouveau TDI 2.0 150 à rampe commune excelle, aussi bien en agrément de conduire qu’en consommation. Bien moins rugueux à bas régime que l’ancien TDI à injecteur pompe, il se révèle doux, presque linéaire mais relativement plein à tous les régimes quand on le sollicite. De plus, sa consommation est raisonnable puisque lors de notre essai en ville et en ras campagne, on a relevé une consommation mixte réelle de 5,2 litres/100.

DSC03336

Enfin, le « Drive Select », nous permet d’adapter la voiture et donc son moteur et ses suspensions à notre tempérament, sport, confort, efficient. En parlant de conduite, pour la partie châssis, direction et suspension, finit la direction trop filtrée qui nous remontait trop peu d’information et le confort ferme. La nouvelle A3 même en mode sport, nous offre un confort et une tenue de route exemplaire, avec un train avant très incisif et une direction calibrée au millimètre.

Pour la boîte, rien à redire, elle est bien étagée, guidée, n’accroche pas et n’as pas un débattement trop long à la mauvaise image des boîtes françaises.

Pour conclure l’Audi A3 n’est pas une référence pour rien ! En effet, le brillo à tous les niveaux, aussi bien de sa mécanique, de sa finition ou de son châssis en font une berline polyvalente haut de gamme. Mais l’habituel détail qui fâche, est bien évidemment son prix, comptez plus de 33 000€ pour notre modèle d’essai.

DSC03318